Ça fait longtemps, j'ai eu du mal à lire ces derniers temps. Heureusement, Arkady Martine avec Un souvenir nommé empire est passée par là.

Si vous avez aimé Ada Palmer pour sa complexité politique, et Becky Chambers pour ses personnages tout en compassion et son amour des cultures alien, c'est pour vous !

Sur le très bon conseil de @Meor , qui sait bien quel extrait m'envoyer pour me convaincre d'un livre, j'ai attaqué Joie militante, de carla bergman et Nick Montgomery, aux éditions du commun.

Un travail impressionnant de clarté dans la compilation de ressentis, de philosophie et d'autres écrits, sur un sujet finalement pas tant traité que ça.

En commun à voix haute, ou pour soi, ou en arpentage... Il se prête à toutes les formes de lecture.

Un éclat de givre - Estelle Faye.

Lisez-le, c'est très beau. Je suis un peu bouleversée. Ça parle beaucoup de jazz, mais ça mentionne une fois (1) Purcell, alors forcément je me suis replongée dedans.

Te plains pas, c'est pas l'usine, de Lily Zalzett et Stella Fihn.

Ça aide pas pour les nœuds au cerveau que je me fais depuis quelques semaines, mais c'est un travail fondamental sur l'exploitation en milieu associatif. Ça se lit très bien, et rapidement (c'est un tout petit livre).

Tarnac, magasin général de David Dufresnes.

Ça se lit comme un polar, c'est passionnant.

le deuxième tome de Olangar de Clément Bouhélier, que je viens de refermer.
Un peu plus épique dans ses actions que le précédent, mais toujours avec son fond de grève générale des nains dans une fantasy industrielle.
On trouve enfin abordée la question de l'orientation sexuelle annoncée en quatrième de couverture et qui manquait au premier tome. Ça reste léger, cela dit.
En tout cas c'est confirmé, c'est un page turner de bout en bout. ❤✊

Je suis en train de lire Le passeur, de Lois Lowry, un roman jeunesse recommandé alors qu'on parlait de lectures qui nous avaient bouleversé-es. J'ai Cult of Luna qui tourne en fond, et ça colle vraiment à l'ambiance.
Lewry décrit une utopie qui, si tu es habitué-e du genre, te glace le dos tant tu sens qu'il y a un truc pas net derrière. Ce suspense est délicieux.

J'ai. Enfin. Fini. Trop semblable à l'éclair. Tellement hâte de la suite.

J'enchaîne avec une bêta lecture qui me fait aussi trépigner des petons.

Tade Thompson, Rosewater.

J'ai du mal à lire ces dernières semaines, et encore plus à parler de ce que je lis. Avec Rosewater j'arrive à reprendre le rythme, mais je sais pas comment vous en parler.

En tout cas c'est prenant, le rythme est soutenu, justement. Une narration entre présent et flashbacks super bien réalisée. Et des extraterrestres sous forme de microbes/bactéries/champignons qui permettent à certains individus de se connecter au réseau mental de l'humanité.

mention viol 


Un bonheur insoutenable d'Ira Levin.
1984 mais version communiste. C'est pas mal, mais on sent l'écriture de 1969, notamment une scène de viol où on pourrait penser que la meuf va se venger... et en fait non, c'est trop bien, ça l'a libérée dis-donc. Du coup elle tombe amoureuse.
Je ne recommande pas de ce fait, d'autant qu'il y a plein de trucs plus actuels qui sont bien mieux ^^


Un peu tard dans la saison de Jérôme Leroy
Un croisement entre Fantastique (Science-Fiction ?) et Roman noir, avec toujours son humour cynique et/ou désabusé que j'aime beaucoup, malgré le male gaze très présent dans ses romans.
Je n'en suis qu'au début, on suit alternativement une capitaine des services secrets qui surveille un auteur, et l'auteur en question qui, comme beaucoup de gens, commence à "s'éclipser" du monde.

Alors bon, les questions d'orientation sexuelle, c'est juste que l'homosexualité est mentionnée (mais elle est contre nature dans ce monde), et les questions de genre, c'est que les meufs savent se battre. Rien de fifou à ce niveau, donc.

Par contre sur le reste... Un récit à la fois d'aventure et de grève générale, dans une fantasy à l'ère industrielle, où les PTSD de la guerre et les morts des luttes ouvrières sont évoqués et reconnus... Franchement très bon.

Show thread

Olangar, de Clément Bouhélier.

Je viens de commencer, même pas 40 pages, alors c'est difficile d'en dire quoi que ce soit. On me l'a vendu comme de la fantasy politique notamment autour des questions d'orientation sexuelle et d'identité de genre.
D'autres n'ont pas continué parce que ça commence par une grosse bagarre de bar bien virile (effectivement).

On verra !

7, Romans de Tristan Garcia. Des nouvelles de SF très ancrées dans leur décor, avec des lieux que je connais bien, c'est vraiment cocon à lire pour moi du coup. Pour le moment je me laisse porter, mais j'attends un truc, un twist, un lien plus précis entre toutes.

Techniquement, rien. Je me remettais de L'homme qui mit fin à l'histoire, de Ken Liu.

C'est un roman très dur. Écrit sous forme de transcription de documentaire, il raconte comment un historien propose aux familles de victimes de l'unité 731 de voyager dans le temps grâce à une découverte de sa femme, physicienne renommée, et de témoigner par la suite des atrocités commises là-bas.

Je viens de découvrir Justine Niogret avec Chien du heaume.
Si vous aimez le cycle de Syffe, lisez-la. Son style est magnifique et acéré, ses personnages denses, doux et sans pitié.

Je crois que c'est ma nouvelle obsession.

en retard :
La petite gauloise de Jérôme Leroy.

Un roman noir ultra cynique et ultra drôle malgré un sujet lourd (la préparation d'une attaque terroriste).

Techniquement, c'est impressionnant. C'est un roman assez court qui se lit très vite, la narration étant fluide et agréable.

Tout est caricature et tout est grossier, mais je m'interroge quand même sur certains choix de l'auteur qui m'ont mise plus mal à l'aise que le reste (male gaze notamment).


Les meurtres de Molly Southbourne - Tade Thompson
Horreur/SF, une petite merveille sur le rapport au corps, à soi. Ne pas oublier de lire l'interview de l'auteur présente dans l'édition fr (belial), qui ajoute contexte et profondeur.
"Tuez net l'auteur et laissez les lecteurs prendre ce qu'ils veulent de l'oeuvre pendant qu'ils dansent sur sa tombe barthesienne."

Mastocafé

This is a mastodon instance for social justice activists, LGBTQIA+ people, and activists in general See the Goals and technical details, and Rules and privacy policy pages for more information