Roman, transition en milieu familial, transphobie 

J'ai eu la "chance" de lire cette petite chose en avant-première. J'ai du mal avec les histoires de transition, et les histoires de transition du "père", c'est pire. Le début est total cringe absolu, une entrée en matière hs, qui entraine un meta-trigger longtemps dans le texte. Mais. Mais. Ca devient touchant, quand le degout du fils mute en émerveillement. Mediatiquement, ca me navre cette parole "décentrée" sur la représentation de nos vies.

Selfish, prude bosoms 

I'm turning into a character from Mansfielf Park :ablobowo:

Show more
Mastocafé

This is a mastodon instance for social justice activists, LGBTQIA+ people, and activists in general See the Goals and technical details, and Rules and privacy policy pages for more information